jeudi 9 juillet 2015

nouvelles de Goundam juin 2015


image

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), en collaboration avec l’ONG Stop-Sahel, apporte aide et assistance à ces populations qui sont pour la plupart des ressortissants des communes de Bintagoungou, M’Bouna, Tin-Aicha, Essakane. Ils fuient les violences, les menaces, la faim, la soif, abandonnant tout derrière eux.
Ce sont les récentes attaques, enlèvements, pillages, assassinats perpétrés par les groupes armés à la veille de la signature de l’accord de paix, qui ont poussé ces populations à trouver refuge à Goundam et Tonka où les forces de sécurité empêchent les bandits de s’en prendre aux civils. La folie destructrice de ces bandits n’épargne pas les réseaux de distribution d’eau, les panneaux solaires qui alimentent les localités en électricité. Le vol de ces équipements est d’ailleurs devenu une pratique courante.
Le flot des déplacés ne tarit pas. Les gens continuent de fuir vers les zones sécurisées. Certains déplacés livrent des témoignages ahurissants. Les agresseurs leur retirent leurs provisions de nourriture et d’eau. Souvent, ils vont jusqu’à confisquer les repas prêts à être servis. Impuissants à se défendre contre des individus lourdement armés, les villageois n’ont d’autre choix de fuir pour éviter de mourir de faim dans des localités isolées.
Pour assister ces personnes qui en ont véritablement besoin, l’organisme onusien d’aide humanitaire appuie l’ONG Stop Sahel pour effectuer des distributions gratuites de non vivres notamment des bâches, des batteries de cuisine, des couvertures, des bidons d’eau, des moustiquaires. Le nombre total de bénéficiaires à Tonka s’élève à 3116 personnes, membres de 401 ménages. A Goundam, 330 ménages ont été identifiés pour 2352 bénéficiaires : 1124 femmes et 1228 hommes.
Les déplacés ont aussi reçu l’aide du Programme alimentaire mondial (PAM) qui a distribué des biscuits puis des rations alimentaires pour un mois. Dans le cadre d’une synergie d’action, l’ONG Catholic relief service a mis à disposition 34 pièces de savon.
La cérémonie de distribution s’est déroulée la semaine dernière à Goundam en présence des maires des différentes localités concernées. Le représentant du coordinateur de l’ONG Stop-Sahel à Tombouctou et le président du conseil de cercle de Goundam ont procédé à la remise symbolique des lots.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire